IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Humour > L’intendance en chansons > Le Grand Jeu Quotidien

Le Grand Jeu Quotidien

dimanche 5 mars 2017, par RDBois

D’après Le métro parisien, par Les casse-pieds (1991)

YEAH ! ALLRIGHT !

Le Grand Jeu Quotidien, moi je l’aime bien
Le Grand Jeu Quotidien, c’est là qu’j’rencontre tous mes copains
Moi, j’préfère à l’enfer d’la boite à chats, [1]
Le Grand Jeu Quotidien, moi je l’aime bien

Y’en a qui viennent au JMA, [2]
Qui s’plaignent les cadeaux y’en a pas ,
Y’a même le grand jeu khon
Pour ceux qui on pas b’soin d’pognon
Moi j’préfère à ces relous
malgré Madou-Magou, [3]
Le Grand Jeu Quotidien, moi je l’aime bien

Y’en a qui jouent sur leur portable
c’est pour passer pour l’agent comptable !
Après y z’ont mal aux zyeux
z’auraient mieux fait d’aller chez Grincheux [4]
Moi j’préfère pas faire de recours, chuis pas un vautour [5]
Le Grand Jeu Quotidien, moi je l’aime bien

Le Grand Jeu Quotidien, moi je l’aime bien
Le Grand Jeu Quotidien, moi je cause-t-y bien ?
... ça y est on a fini (non c’est pas fini !)
YEAH ! ALLRIGHT !


[1Boîte à Chats : petit nom de la Chatbox (boîte pour discuter en ligne en direct) proposée en bas de la page d’accueil du forum des gestionnaires

[2JMA : Jeu du Mois d’Août, qui assure le 12 mois de l’année que le GJQ ne couvre pas

[3Référence à Mad Mag, à l’heure où cette chanson est écrite la seule gagnante de deux saisons du GJQ

[4Grincheux : Grand Maître du GJQ, disponible sous forme de fantôme (LFDG, le fantôme de Grincheux) suite aux pénibles événements de novembre 2015

[5Vautour : animal de compagnie préféré de volcan (le Boss), connu sous le doux prénom de Nestor

Messages

  • Bonjour,

    Il convient ici de remercier dûment le maître des lieux pour l’estime et l’affection qu’il porte, depuis toujours, au modeste divertissement du forum d’en face.

    Sa riche connaissance des plus fins arcanes du GJQ est à relever. Il l’incube, par ailleurs, à travers moult propositions de questions.

    L’intendant zonard a brillamment pris la suite du JMA - avec grand succès - en 2016.

    Robin des Bois, quant à lui, distrait les candidats "via" de multiples saynètes croquignolesques, toujours réalisées avec grand talent.