28 visiteurs en ce moment

IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Réunions de gestionnaires > District des gestionnaires 94 sud > Réunion des gestionnaires 94 sud le 15 novembre 2017

Réunion des gestionnaires 94 sud le 15 novembre 2017

mercredi 15 novembre 2017, par Nathalie Sarr

Le mercredi 15 novembre 2017 se sont réunis les gestionnaires du district au lycée Darius Milhaud au Kremlin-Bicêtre.

Étaient conviés des responsables du conseil départemental du Val-de-Marne : M. Grossain, Mme Fabre et Mme Oussadi. A l’ordre du jour :

  1. Préparation budgétaire
  2. Remise d’ordre dans le cadre des droits constatés
  3. Gestion des ATEE
  4. Travaux liés au PPMS et sécurité dans les collèges
  5. Questions diverses

M. Grossain remercie d’avoir été convié à cette réunion : « ce sont dans ces moments de proximités et de dialogue que nous pouvons avancer ». Il nous présente le nouvel organigramme du conseil départemental avec comme particularité la création d’une deuxième direction adjointe.

  • Mme Duhen a été libérée de la partie RH et gère à présent les responsables de groupement. Un chargé de mission gère les formations, les évaluations et les remplacements.
  • M. Grossain et Mme Fabre gèrent le financement.
  • Mme Belle gère le service numérique, la restauration et le projet éducatif départemental.

Il a été mis en place la rénovation du projet éducatif départemental avec plus de collaboration avec l’éducation nationale, l’action sociale et l’action culturelle : renforcement de certains partenariats pour être plus prêt de nos projets. En ce qui concerne le service du numérique l’éducation nationale passe la main au département sur certains aspects techniques : renforcement sur le sens au service du numérique.

M. Grossain fait un point sur la mise en place de la première couronne, qui modifie le paysage de la région parisienne : c’est une restructuration important avec une évolution des effectifs, et les problèmes qui de posent sont ceux de la localisation des effectifs et d’appréciation de la capacité d’accueil des élèves.

Question est posée sur les prévisions d’ouverture de nouveaux collèges. M. Grossain annonce l’ouverture de quatre à cinq nouveaux collèges d’ici 2023 :

  • Des travaux de récupération de mercure par réchauffage sont entrepris au collège Confluence à IVRY qui ouvrira ses portes en septembre 2018.
  • 2019 : Ouverture du collège Saint Gare à Vitry, qui accueillera les élèves des collèges Jean Jaurès et Casanova et ouverture d’un autre à Choisy-le-Roi.
  • 2021 : Ouverture d’un collège à Valenton pour accueillir les élèves de Valenton et Limeil Brevannes.
  • 2022-2023 : Ouverture d’un collège à Champigny pour accueillir les élèves du plateau et ceux du collège Politzer qui sera fermé.

M. Grossain nous précise que les collèges restent malgré tout un contexte difficile et une priorité pour le département : le tiers des investissements sont alloué aux collèges. Il nous annonce tout de même, la suppression brutale des contrats aidés, qui représentent un million huit cent mille euros équivalent temps plein. Un courrier est en préparation pour nous informer et manifester le mécontentement des élus.

Face au questionnement des collègues gestionnaires sur la monté des effectifs dans leur établissements, M. Grossain leur répond que tous les collèges sont surveillés et sont sous contrôle. Des réunions sont prévues avec les chefs d’établissements pour revoir les capacités d’accueil et le temps d’accueil avec un regard sur les emplois du temps.

1- Préparation budgétaire

Mme Fabre annonce qu’il n’y a pas de changements dans la structure de la dotation budgétaire 2018 : 90% de la part élèves ont été versés en se basant sur la remonté de l’enquête lourde, le reliquat des 10% sera versé courant 2018.

Pour la part structurelle, la part allouée à la viabilisation a été calculée sur les cinq dernières années.

Concernant la part alloué aux contrats, elle a été calculée selon les montants transmis par la direction des bâtiments pour tous les établissements adhérents aux groupements commandes « contrôle obligatoires ».

Remarque est faite par les gestionnaires sur le problème de présenter un budget à 90%, donc tronqué surtout pour le service AP. Une gestionnaire interpelle Mme FABRE sur l’autonomie des collèges et notamment sur la liberté d’affecter le reliquat qui correspond au 10%, au service ALO et non pas au service AP.

Mme FABRE prend note et promet de ne pas faire d’observation si le choix du chef d’établissement est d’affecter le montant correspondant au 10 % au service ALO. Un collègue gestionnaire s’inquiète sur le montant prévu pour les réparations qui correspond à 7% de la part allouée aux contrats. En effet, pour la plupart des collèges le montant des réparations des BAES et des extincteurs par exemple, serait plus important que le montant des contrats mis en place !

Une gestionnaire intervient pour souligner le fait qu’elle avait fait une demande de subvention complémentaire, qui n’a pas été accordé alors que les fonds de réserve du collège étaient épuisés. Mme Fabre prend note.

2- Remises d’ordre dans le cadre des droits constatés

M. Grossain est interpellé propos des remises d’ordres accordés pour raisons religieuses et promet de revenir avec un courrier sur les modalités à suivre. Conseil est donné jusque là de suivre ce que stipule le règlement intérieur de la demi pension propre à chaque collège.

3- Gestion des ATEE

M. Grossain, nous fait un point sur la RH en nous précisant que c’est une priorité de chaque instant pour le département. Une initiative a été prise, à titre expérimentale depuis la Toussaint, de faire appel à une société d’intérim pour assurer les suppléances sur des missions d’entretien, de plonge et de cuisinier. Un crédit de cent mille euros a été ouvert avec la société ADECCO. M. Grossain tient à souligner que les crédits alloués à l’intérim ne seront pas affectés au remplacement des agents en grève.

4- Travaux liés au PPMS et sécurité dans les collèges

Point non abordé

5- Questions diverses

  • Il est prévu une réunion sur le projet restauration, à l’ordre du jour : mise en place d’un mode calcul et de la tarification en fonction du quotient familial comme, le fait déjà la région.
  • M. Grossain annone que la question de la mutualisation des logements en convention d’occupation précaire et des locations diverses est en cours : un collègue s’en indigne et demande à ce que le travail qui incombe au gestionnaire qui gère les COP soit aussi reparti.
  • Information est donnée par le Département sur la mise en place de marchés à venir pour la téléphonie et les photocopieurs.
  • Suite à un mail syndical envoyé sur la boite mail des gestionnaires du district à propos du contenu de la précédente réunion, remarque est faite sur la tenues de nos réunions qui sont des assemblées professionnelles et non pas syndicales, où¹ il est libre de s’exprimer et d’exposer son point de vue. M. Grossain et Mme Fabre nous remercient pour la richesse de nos échanges.

Fin de la réunion à 11 h 45. Prochaine réunion prévue le mercredi 24 janvier 2018 au collège Jean Lurçat à VILLEJUIF.

Rédactrice : Nathalie Sarr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.