3 visiteurs en ce moment

IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Réunions de gestionnaires > District des gestionnaires 94 sud > Réunion des gestionnaires 94 sud le 20 septembre 2017

Réunion des gestionnaires 94 sud le 20 septembre 2017

mercredi 20 septembre 2017, par Nathalie Sarr

Le mercredi 20 septembre 2017 se sont réunis les gestionnaires du district au lycée Pauline Rolland de Chevilly-Larue. Étaient conviés M. HUGOY, Mme LEBRAS, Mme KECHIT et Mme HOUSSET du rectorat.

A l’ordre du jour :

  • Accueil et présentation des nouveaux collègues du district
  • Visite de l’internat
  • Point sur la rentrée
  • Gestion des ATTEE : Protocole des arrêts maladies – Les agents contractuels à 35 heures
  • Situation RH des gestionnaires
  • Questions diverses

1- Point sur la rentrée

Après un tour de table de l’ensemble des gestionnaires présents, M. HUGOY prend la parole et demande s’il y a des problèmes de tutorat dans certains établissements. Une collègue gestionnaire souligne le problème des secrétaires d’intendance qui se présentent sur leur poste le jour de la rentrée sans aucunes expériences et souvent dans des établissements qui présentent des spécificités.

Réponse est donnée que c’est le problème en effet des affectations qui se font à la dernière minute ; qu’ils en sont conscients et c’est la raison pour laquelle ils sont attentifs aux problèmes de tutorat. Ainsi, une réunion est prévue dès septembre pour expliquer ce qui est prévu dans le cadre du tutorat et voir les solutions à mettre en place en cas de difficultés.

Un point est fait sur les postes restés vacants et sur le nombre de CUI reconduit. 80 contrats aidés ont été affectés ; chaque situation a été étudiée au cas par cas. Demande est faite par le rectorat de faire remonter les problèmes rencontrés car il existe un vivier de contractuel et un pré-vivier d’assistant d’éducation et de CUI. Il existe également des apprentis qui vont du CAP au master 2.

2- Situation RH des gestionnaires

Une collègue attire l’attention des responsables du rectorat à propos des personnes dites en reconversion affectées au service intendance ; elle souligne que c’est souvent compliqué de les former car ils sont en souffrance psychologique, ont du mal à trouver leur place et à s’épanouir.

C’est une c’est une grande responsabilité, nous ne sommes pas armé pour les aider et ne remplace pas un personnel auquel on aurait pu avoir droit. Le rectorat souligne que c’est un plus pour l’établissement et ces personnes en reconversion ne sont pas en suppléance de personnel. Ils sont suivis par la DAMESOP qui les réunis en octobre dans un processus de réadaptation à l’emploi.

Question est posée à savoir s’il est possible de mettre en place un partenariat avec les gestionnaires qui les accueillent – sans rentrer dans le détail de leur pathologie - afin de mieux les aider. Le rectorat répond que notre interlocuteur à ce sujet serait la DAMESOP ou la DSDEN.

La collègue de Romain Rolland intervient pour dire qu’elle ne comprend pas le calcul des attributions de poste ; son collège absorbe et accueille les élèves des établissements qui n’ont pas pu ouvrir leur porte à la rentrée, et se retrouve avec plus de 700 élèves et prés de 500 demi-pensionnaires avec seulement une secrétaire d’intendance à mi temps.

Réponse du rectorat : Le barème appliqué est dans le dernier document de la CTA qui sort en mars de chaque année ; Conseil lui est donné de demander au chef d’établissement de faire un courrier.

Remarque est faite que depuis des années on fonctionne avec la bonne volonté des gens et qu’à un moment donné ça ne va plus fonctionner. Nous faisons un métier passionnant et multiforme mais qui demande de la santé même avec la présence et le soutien du rectorat ; nous gestionnaires nous sommes franchement en souffrance !

Le rectorat répond qu’un véritable travail de requalification des postes de B en A est fait. Une collègue répond a cela qu’en effet la liste existe mais à peine 7 ou 8 sur 80 passent de B en A et qu’il est à noter que plus un établissement et petit plus c’est compliqué car moins de personnels et de moyens.

Les responsables du rectorat disent qu’ils en sont conscients, raison pour laquelle proposition est faite de recevoir les comptables et les établissements rattachés, et n’excluent pas d’aller dans les établissements rattachés afin de rentrer en contact direct avec le personnel.

Ils reconnaissent en effet qu’il y a beaucoup de nouveautés (chorus pro, bourse en ligne...) et de nouveautés sur le terrain et qu’on nous demande de surmonter les difficultés, mais qu’il ne faut pas hésiter à se raccrocher à des formations CAFA au courant de l’année pour se former et accentuer nos connaissances.

Une collègue demande à ce que le rectorat relance la circulaire sur l’aménagement du temps de travail qui date de 2002, car certains syndicats nous renvoient des documents qui indiquent le contraire. Le rectorat répond que le problème qui se pose c’est que d’un établissement à l’autre les ETP diffèrent de même que les missions et les fiches de postes.

3- Gestion des ATTEE

Les gestionnaires en lycées soulignent qu’ils rencontrent des difficultés avec la région àŽle-de-France pour le remplacement du personnel. Le rectorat répond qu’une rencontre est prévue pour discuter des problèmes liés au personnel région et conseille est donné aux collègues de signaler par mail tous problèmes rencontrés à Mme Marmiesse qui fera une remonter courant octobre au rectorat.

Pour les collèges, une collègue souhaite que le protocole des arrêts maladies des agents soit révisé sachant que certains agents n’envoient pas leurs arrêts au Département et donc pas de retour dans les collèges. Proposition est faite qu’un volet intermédiaire soit envoyé dans les collèges.

Les collègues déplorent le non renouvellement des CUI en collège et des contractuels en lycée et ressente un mépris total et absolu de nos difficultés rencontrées dans nos établissements.

4- Questions diverses

Question est posée à savoir si certains collègues ont eu la demande de la part des CPE d’acheter des manteaux et parapluies pour les équiper. Certains collègues ont eu à acheter des parapluies.

Les problèmes rencontrés pour la bourse en ligne sont soulevés ; difficulté pour les familles à se connecter ; pour ceux qui se présentent dans les établissements pour faire la saisie cela représente une perte de temps considérable pour le service intendance. Le soucis c’est de voir le nombre de boursiers chuter et la conséquence serait au final des créances non couverts à la fin du trimestre. Préférence néanmoins pour bourse.beta.gouv qui fonctionne mieux que le téléservice. Information est donnée que ADEP est à ressaisir pour ce trimestre ; le problème n’est pas réglé.

Le problème de déduction des jours de jeune en période de Ramadan est soulevé ; conseil est donné de se référer au règlement intérieur de l’établissement voir de la demi pension. Une collègue rappelle la loi du 6 janvier 1978 qui réglemente les remises d’ordre pour des raisons religieuses. Conseil est donné de faire appel aux responsables du conseil départemental pour avis.

Le problème est de nouveau soulevé des établissements qui n’ont pas d’assistante sociale sur place pour les demandes d’aide sachant que le personnel d’intendance n’est pas compétent.

Fin de la réunion à 11h45. Prochaine réunion prévue le mercredi 15 novembre 2017 au lycée Darius Milhaud au Kremlin-Bicêtre.

Rédactrice : Nathalie SARR

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.