31 visiteurs en ce moment

IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Gestion pure et dure > Signalé : ne plus opérer de décapage sur les sols amiantés

Signalé : ne plus opérer de décapage sur les sols amiantés

mercredi 14 novembre 2012

Mon rectorat fait circuler un message enjoignant de ne plus procéder au décapage des sols plastiques comportant de l’amiante.

Ces dalles de sol, en général dans les EPLE les derniers objets contenant de l’amiante qui n’aient pas encore été systématiquement retirés, sont très stables et ne relarguent pas de fibres dans l’air de manière mesurable.

On savait déjàque, en revanche, les découper, les percer ou les retirer, ou avoir des dalles fortement dégradées, présentait en revanche des risques, et qu’il fallait soigneusement l’éviter. En revanche, pour l’entretien courant, s’agissant de travail en milieu humide, on nous disait encore pouvoir travailler normalement.

Or les dernières consignes font valoir que si les locaux et les gens qui les fréquentent ne sont pas significativement affectés par un éventuel relargage d’amiante en cas de décapage de ces sols, le problème se pose de la pollution de l’eau que ces opérations génèrent. Relarguer des fibres d’amiante dans l’eau àassainir, alors que les stations d’épuration ne sont pas du tout armées àgérer ce problème, n’est pas raisonnable.

On demande donc àtous les gestionnaires sachant avoir des dalles amiantées dans leurs locaux, de faire cesser les opérations de décapage. Cela va rapidement poser un problème de propreté. Ne pouvant plus faire cet entretien de fond, il faudra privilégier la qualité du nettoyage courant, par exemple en généralisant le recours àdes autolaveuses, l’une des marottes zoniennes qui font sourire les collègues.

Bien entendu, placer ensuite une couche protectrice de cire puis la lustrer n’est pas interdit, bien au contraire cela constitue une barrière supplémentaire pour protéger de l’amiante le public accueilli.

On va donc voir les sols de nombreux EPLE jaunir de plus en plus, et quand ça deviendra odieux, on finira de désamianter tous les locaux. Encore quelques années de patience...

Messages

  • Grand mystère pour moi, c’t’affaire... : mon ACMO m’a informé récemment que la même consigne allait bientôt arriver ici aussi.
    Pourtant, l’état des lieux "amiante" réalisé il y a quelques années par la Collectivité n’en a révélé que dans la colle destinée àfixer les dalles. Autant dire que tant que le décapage n’est pas du ponçage et qu’il n’a pas atteint l’os (et on en est encore loin !), je ne vois pas en quoi l’opération pourrait relarguer des fibres d’amiante dans l’eau... Nouvelle erreur technocratique ? Abus du principe de précaution ? Ou bien le petit intendant de province que je suis a raté quelque chose ?

    • Je pense que tu es donc dans une situation où ce ne sont pas les dalles qui sont amiantées, mais seulement la colle. Donc tu n’es pas concerné, stresse pas. Le bon sens d’abord.

      Ce qui est nouveau, c’est que jusqu’àmaintenant, on devait tâcher d’éviter d’empoisonner les gens dans les bâtiments qu’on gère, mais désormais on nous demande aussi de ne plus du tout envoyer où que ce soit des fibres d’amiante venant de nos installations. Et donc notamment de ne pas polluer les boues d’épuration avec.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.