IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

80 visiteurs en ce moment

Accueil > Humour > L’intendance en chansons > Les aventures de François Imbert

Les aventures de François Imbert

mercredi 14 septembre 2016, par RDBois

D’après les paroles des aventures de Gérard Lambert, de Renaud Séchan, sur la musique d’Alain Ranval (1980)


Renaud Les aventures de Gérard Lambert

Quatorze avril 2017,
Dans le bahut où qu’y fait nuit,
Dans son bureau lumière discrète,
François Imbert rêve de chez lui.
Dans le lointain l’agent comptable
Pousse des cris...

Ça y est, j’ai planté le décor,
Posé l’climat d’où nous bossons,
Ça sent la sueur, ça craint l’rector,
J’aime bien c’t’ambiance pas vous ? Ah bon !
Voici l’intrigue proprement dite,
Voici l’histoire d’ma profession
François Imbert travaille très vite,
Les mandats s’empilent dans son ordi.
Dans la lointain la vie scolaire s’est endormie
Lorsque soudain survient le drame,
Juste à la sortie d’une page,
Plus une copie sort d’la bécane,
François Imbert est fou de rage !

T’aurais pas dû, François Imbert,
Passer ce concours d’gestionnaire,
T’aurais dû bosser chez le maire,
Ou à Bercy.

Il met l’capot sur la béquille,
S’assied par terre et réfléchit :
Dans ce bahut de bidonvilles
Pas un agent ne bosse la nuit !
Dans le lointain y’a un ACMO
Qui s’évanouit...

Qu’est-c’que j’vais faire, bordel de Dieu ?
La mise à jour j’lai pas payée ?
Plus il s’angoisse moins ça va mieux,
Quand soudain lui vient une idée :
J’vais siphonner un millier d’euros ou deux
Sur les crédits de la cantine,
Pis après j’ai l’code de la carte bleue,
D’l’agence comptable qui faut saisir,
Faut faire un OP un p’tit peu,
J’suis emmerdé
Une fois son paiement accompli,
L’impression doit repartir,
L’photocopieur veut rien savoir,
C’est GFC-WEB qui l’a trahi !

T’aurais pas dû, François Imbert,
Passer ce concours d’gestionnaire,
T’aurais dû bosser chez le maire,
Ou à Bercy.

Alors, pendant une demi-heure,
Dans le copieur il tripatouille
Il est crevé, il est en sueur
Il a du toner jusqu’aux coudes
Dans le lointain les pénalités tombent comme d’habitude

A c’moment là le chef arrive
Un p’tit boulard aux cheveux blonds
Et qui lui dit comme dans les livres :
S’te plaît commande-moi du mouton
D’la sole meunière ou du persil
Mais pas d’la daube du marché,
Tout c’que tu veux m’sieur l’intendant, t’es libre
Mais commande moi quelque chose de bon !
Sur le forum il s’passe plus rien du moins il m’semble

Alors, d’un bon coup de ramette,
Bien placé entre les deux yeux,
François Imbert éclate la tête
Du Petit Prince maitre queux
Faut pas gonfler François Imbert
Quand il répare son copieur,
C’est la morale de ma chanson,
Moi j’la trouve chouette,
Pas vous ? Ah bon...

TATATATAM