36 visiteurs en ce moment

IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Informatique, outils logiciels > Réseaux et serveurs > Eteindre les serveurs pour partir en vacances

La planète en a besoin

Eteindre les serveurs pour partir en vacances

lundi 14 juillet 2008, par L’intendant zonard

Nos serveurs d’établissement tournent 24h/24, et n’ont en général pas été optimisés pour épargner de l’énergie. Si j’ai des tuyaux à ce sujet, j’en ferai un article, parce qu’en plus je suis obligé de payer aussi une climatisation pour mon local serveurs, ça me défrise. En attendant, on peut encore limiter la casse en éteignant les machines (et la clim !) pendant les six ou sept semaines d’été o๠elles ne servent pas.

Ces procédures peuvent aussi vous être fort utiles en cas de travaux électriques ou autres besoins de coupure d’alimentation.

Problème : nos serveurs sont fragiles, et pas question d’arracher la prise pour les éteindre. Encore que, vous verrez... Si vous n’êtes pas très aguerri en informatique, le jargon ci-dessous vous semblera peut-être obscur ; dans ce cas abstenez-vous de faire des choses que vous maîtrisez trop mal.

En effet, comme tout PC moderne qui se respecte, il faut poliment demander à votre serveur de bien vouloir s’endormir, sans quoi le réveil sera pénible. Quelques idées de procédure :

- les machines sous Novell (en tout cas 5.1) : s’il n’y est pas déjà , obtenir l’écran noir de la ligne de commande en tapant Alt-Esc. Puis taper down , puis la touche entrée. La machine s’éteint sagement, au pire elle vous demande si vous êtes sûr et vous pouvez lui dire yes.

- les machines sous Linux (SLIS, AMON...) : normalement en ligne de commande il faut taper shutdown -h now. Mais pour cela, il faut être loggué avec des droits suffisants. Si la machine ne se laisse pas faire, alors tapez ctrl-alt-suppr, et le serveur devrait s’endormir. Attention, il risque de se mettre en mode redémarrage, et se rallumer aussitôt. Appuyez alors sur le bouton en façade de la machine, à l’ancienne, avant que le système n’ait redémarré (pendant l’affichage des informations de boot).

- les machines sous Windows s’éteignent en allant chercher cette option dans le menu Démarrer (je ne m’en lasse pas, de cette aberration).

Maintenant, comment faire si vous ne parvenez pas du tout à éteindre la machine ? Il y a une possibilité "hard-crade". Si la machine est alimentée via un onduleur (si ce n’est pas le cas, dépêchez-vous d’en acheter un !), et que l’onduleur en question est relié à la machine par le port série (ou USB ça se fait maintenant), on peut parier que l’onduleur saura ordonner à la machine de s’éteindre en cas de coupure de courant. En suivant cette logique, vous avez une chance d’obtenir l’effet recherché en arrachant la prise d’alimentation de l’onduleur, qui après quelques secondes estimera plus prudent de faire s’éteindre la machine tant qu’il lui reste des batteries. Pas garanti mais faute de mieux...

Si jamais l’onduleur est mort et n’a plus de batteries, la machine sera éteinte salement. C’est dommage, mais au moins vous saurez qu’il est tant de changer les batteries de votre onduleur !

Les conséquences

Si vous avez éteint proprement la machine, il n’y a pas de honte à avoir, de problème à craindre. Il y a régulièrement des histoires de serveurs qui ne redémarrent pas à la rentrée. Amha, si on faisait le point sur l’âge moyen des machines concernées, on comprendrait vite qu’elles seraient probablement tombées en panne de toutes manières pendant l’été.

Pour améliorer l’espérance de vie de votre serveur, outre l’indispensable onduleur, il y a la chasse impitoyable à la poussière dans la salle des machines. Il est bon (c’est valable aussi pour vos machines de bureau !) d’ouvrir les bécanes, éteintes, une fois l’an, pour passer l’aspirateur avec une brosse au bout du tuyau, à l’intérieur, et en particulier à travers les grilles du bloc d’alimentation. Parfois il est même nécessaire de délicatement gratter de la poussière compactée sur les pales des ventilateurs.

Les vibrations aussi sont mauvaises, notamment pour les disques durs. Lors de l’achat, vous pouvez demander/faire vérifier que les disques sont bien fixés et si possible sur des amortisseurs en caoutchouc, c’est bénéfique.

Messages

  • Important !
    concernant les serveurs, une petite sauvegarde avant extinction n’est pas superflue ; un crash disque peut survenir lors de l’arrêt (voir l’administrateur).
    De plus, le nettoyage des unités centrales est indispensable. Cependant, je déconseille fortement l’aspirateur accompagné de sa brosse ; les divers composants sont, comme vous le dites, sensibles aux vibrations, un léger choc sur une barrette mémoire peut provoquer une erreur au redémarrage. Sans compter l’électricité statique que peut provoquer un aspirateur, causant des dégâts irrémédiables sur le matériel. Pour cela, rien de tel qu’un compresseur d’air, ou encore une bombe de gaz inerte dépoussiérante...effet radical.
    Manu, MOP EBA

    • Bien vu. Il va de soi que l’opération de l’aspirateur ne s’entend que parce que, bien que pas sans danger, ce risque reste préférable au fait de laisser une machine d’abimer en étant étouffée de poussière. A faire avec précaution, c’est sà»r !

      Ensuite, pour ce qui est de sauvegarder, ça serait une bonne idée. Or dans 99 % des cas, le gestionnaire d’un EPLE n’a pas de droits sur un serveur qui lui permettraient d’envisager de le faire. Les serveurs pédago peuvent être tenus par un prof déchargé pour cela, mais il ne les donnera pas au méchant intendant ; les serveurs administratifs, personne ne s’en occupe, et quand ils plantent, on est mort de toutes manières. Vive l’EN !

  • Bien vu. Il va de soi que l’opération de l’aspirateur ne s’entend que parce que, bien que pas sans danger, ce risque reste préférable au fait de laisser une machine d’abimer en étant étouffée de poussière. A faire avec précaution, c’est sà»r !

    Ensuite, pour ce qui est de sauvegarder, ça serait une bonne idée. Or dans 99 % des cas, le gestionnaire d’un EPLE n’a pas de droits sur un serveur qui lui permettraient d’envisager de le faire. Les serveurs pédago peuvent être tenus par un prof déchargé pour cela, mais il ne les donnera pas au méchant intendant ; les serveurs administratifs, personne ne s’en occupe, et quand ils plantent, on est mort de toutes manières. Vive l’EN !

    • Important !
      concernant les serveurs, une petite sauvegarde avant extinction n’est pas superflue ; un crash disque peut survenir lors de l’arrêt (voir l’administrateur).
      De plus, le nettoyage des unités centrales est indispensable. Cependant, je déconseille fortement l’aspirateur accompagné de sa brosse ; les divers composants sont, comme vous le dites, sensibles aux vibrations, un léger choc sur une barrette mémoire peut provoquer une erreur au redémarrage. Sans compter l’électricité statique que peut provoquer un aspirateur, causant des dégâts irrémédiables sur le matériel. Pour cela, rien de tel qu’un compresseur d’air, ou encore une bombe de gaz inerte dépoussiérante...effet radical.
      Manu, MOP EBA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.