IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Réunions de gestionnaires > Réseau-Contact-Intendance 93 > 08- Réunion du 28 septembre 2004 > Engagement du Conseil Général d’assurer vos dépenses au chapitre (...)

Réunion du 28 septembre 2004

Engagement du Conseil Général d’assurer vos dépenses au chapitre B

jeudi 30 décembre 2004, par L’intendant zonard

Concernant les besoins des chapitres qui en sont pas pourvus par le Conseil Général : mandatez quand même en dépassement des crédits du chapitre. Cela provoquera le rejet du mandat par l’agent comptable (prévenez-le, on ne sait jamais !). En suite envoyez le rejet au Conseil Général.

Par cette action, toutes les autorités seront informées du manques de fonds pour subvenir aux besoins de l’établissement. On ne pourra plus faire semblant, se dire que le gestionnaire se démerde avec sa cavalerie budgétaire.

Messages

  • Pourquoi pas, en effet ... mais si le camarade gestionnaire est son propre agent comptable (c’est mon cas) ? Il fait un gentil courrier au CG en expliquant qu’on a mal évalué l’accroissement de ses besoin en élec (30% bien tassés) à quoi il lui est répondu : puisez dans vos réserves ! J’estime que ça ressemble tout simplement à un hold up ; c’est en tout cas une pratique récente mais qui se répand à vitesse grand V dans le Calvados.

    PS : je viens juste de découvrir votre site (en cherchant slowdown pour installer CCS !) : je le recommanderai à tous mes contacts : bravo et merci.

    • Le Conseil Général du 93 qui concerne notre district pratique une forte direction à distance des chapitre B des établissements : on est très fortement incités à inscrire au budget initial le montant qu’il indique. Même quand on sait pertinemment qu’il ne suffira pas.

      En contrepartie le CG s’engage à combler les besoins par des subventions complémentaires. Passons sur le changement régulier de la procédure de demande de complément, non signalé, pour vous faire passer pour un débile et permettre au Département de gagner un peu de temps et donc de trésorerie.

      Il est vrai que même ici, le Conseil Général fait la gueule quand un établissement pourvu de fonds propres importants fait ce type de demande. Je trouve ça normal. Notre travail de gestionnaire n’est pas de constituer des trésors de guerre ! Il n’est pas correct de parler de "hold up", alors que les fonds des collèges proviennent du CG ; c’est donc normal qu’il préconise l’utilisation de cet argent quand on en a besoin. Sans rancune, cher collègue ?

      Naturellement, je parle depuis un établissement où je m’estime particulièrement heureux et fier d’avoir en fonds propres 30 € de fonds de réserve par élève, et non pas 20 €, le niveau minimum indicatif. Mais je sais qu’il y a des baraques où se rencontrent trois, cinq ou dix fois ces chiffres, et ça me chiffonne.

      La technique que je propose ici est valable pour tous les cas où une source de financement n’est pas coopérative, et doit se faire tirer l’oreille pour fournir des notifications de subventions. Quand on est son propore agent comptable, ce n’est que plus facile d’assumer l’opération dans son ensemble, naturellement en s’assurant d’être suivi par son chef d’établissement. Pas question de se voir reprocher de mettre à la signature des choses que le Principal ne peut complètement comprendre et mesurer !

      A part cela, la pub pour l’Intendance Zone est la bienvenue. Le plus important pour moi, ça serait de trouver des collègues qui participeraient en rédigeant quelques artcles bien sentis, en mettant en ligne des documents intéressants. Au pire, en me soufflant des sujets d’articles... A bon entendeur !