17 visiteurs en ce moment

IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Gestion pure et dure > Gestion des bâtiments > Entretien des armoires électriques

Entretien des armoires électriques

samedi 27 février 2010, par L’intendant zonard

Une armoire électrique, à part y passer l’aspirateur tous les trois ans, que peut-on donc bien avoir à y entretenir, me demanderez-vous ? Et bien il y a du boulot, et du boulot important.

En effet, à chaque arrivée ou interruption du courant électrique dans un circuit, un choc mécanique, imperceptible mais bien réel, se produit. Vous avez probablement entendu parler de l’effet piezo-electrique, quand on passe directement de l’électricité au mouvement, et bien c’est cela.

Une armoire électrique

Quels risques ?

La répétition de minuscules chocs finit par desserrer les vis bloquant les câbles autour des protections électriques, et peu à peu le contact perd de sa qualité. Les conséquences sont assez désastreuses : la pire est, bien entendu, est le risque d’incendie par la formation d’arcs électriques. Mais aussi, par la mauvaise qualité des connexions, une sur-consommation de courant, permanente en plus.

Enfin, on peut carrément perdre l’alimentation sur un circuit, de manière complètement aléatoire, imprévisible, et difficile à détecter. Je vous le donne en mille, ça vient de m’arriver avec... mon alarme intrusion, que ça a bien entendu mis en rideau une nuit de vacances scolaires.

Parmi les autres conséquences fâcheuses d’un manque d’entretien, il faut encore citer les micro-coupures dommageables à l’informatique (ah, l’heure de travail qu’on n’avait pas encore enregistrée...), et l’usure prématurée des tubes fluorescents d’éclairage.

Derrière le plastron

Concrètement, que faire ?

C’est bien simple : une visite périodique de toutes les armoires de votre établissement s’impose, tournevis en main. Au calme, il faut démonter les plastrons autour des éléments, et on a alors accès aux vis de serrage des câbles. Il faut simplement resserrer chaque vis de chaque câble, de manière bien méthodique pour ne pas en oublier, et en vérifiant après que vous n’avez pas serré la vis sur du vide, en vous assurant avec une petite pince lisse que le câble est bien retenu.

Un coup de tournevis bien sec
Ne faites pas comme moi, utilisez un tournevis gainé (je n’en avais pas sous la main pour le reportage)

Mon électricien m’a expliqué qu’il faut faire ce travail en commençant par le haut de l’armoire, et en allant vers le bas, ce qui est moins fatigant que l’inverse. Il est important de serrer fortement, et donc ce travail est plutôt pénible : ne demandez pas à votre OP de faire tout l’établissement en une journée, mais dites-lui plutôt d’étaler la performance sur une semaine.

Vérifiez l’amarrage des câbles

A part ça, fait dans de bonnes conditions d’éclairage et dans le calme, par un personnel qualifié et muni de tournevis gainés idoines, ce travail ne présente pas de danger particulier. Il n’y a a priori pas de nécessité de couper le courant en amont. Toutefois notez bien que l’opération peut provoquer de petites coupures de courant, si le contact était déjà très dégradé..

Pour assurer on bon suivi de ce travail, affichez à l’intérieur de chaque armoire électrique une fiche d’émargement, avec la date et le nom de la personne ayant assuré l’entretien. D’ailleurs, avez-vous de manière claire la liste des armoires électriques de la baraque, dans un classeur parallèle au registre de sécurité ?

Vous pouvez bien entendu demander ce travail à des personnes extérieures à l’établissement, équipe mobile ou entreprise privée, mais dans ce dernier cas ne vous attendez pas à ce que ça soit à bas prix, malgré l’assez faible technicité de ce travail.

Messages

  • L entretien des armoires electrique ne consiste pas qu a un simple coup de
    tournevis ! Et d’ ailleur celui si devra se faire hors tension sinon il faudra en
    plus des outils isoles des gants isolants un tapis une visière et du personnel
    habilite et former sinon c est votre responsabilité qui sera engagée en cas d blême
    Mise a part le coup d’ aspirateur et le resserage seul un pro pourra vous proposer
    des prestations un peu plus techniques tel que des mesures et analyses reseau ou de la thermographie (voir avec votre assurance closeQ18) ou du nettoyage cryogenique ou encore de la détection de fumée a haute sensibilité .
    Et même tout simplement un diagnostique pro sur l etat de votre installation l évolution des nouvelles normes surtout si vous recevez du public etc
    L elec c dangereux c spécial c comme le gaz on joue pas avec on appel des pros.

    • Merci pour les précisions et les indications de possibilités d’aller plus loin. Pas merci pour le ton donneur de leçons.

      Je réagis àla thermographie : cette technologie est en cours de démocratisation, avec les premières caméras infrarouge spécialisées àmoins de 1000 € en cette fin 2011. On peut postuler que dans un avenir pas trop lointain, chaque EPLE pourra s’équiper de ce genre de caméra, pour flasher ses armoires électriques, chasser les fuites thermiques et autres applications intéressantes.

    • Désole pas voulu être désagréable mais c dangereux l elec on envoi pas un simple op faire du resserage sous tension il risque d’ y laisser sa peau . Sinon oui tu as raison la thermographie infrarouge est plus accessible mais si elle n est pas faite par du personnel agréer elle ne vaut rien d’ un point de vue légal c est comme un control technique automobile c pas le gars du coin de la rue qui peut le faire y a des lois.tes intentions sont bonnes mais ne doivent pas induire en erreurs tes lecteurs je rappel juste l aspect législatif .aller fait moi un bizou.

    • OK pour la bise, ’y a pas d’alerte àla grippe aviaire en ce moment.

      Les OP sont normalement habilités àintervenir sur les installations électriques, si la collectivité de rattachement qui les emploie fait bien le boulot...

      Pour incomplet qu’il soit , cet article a surtout pour objectif d’apprendre àprobablement 98 % des gestionnaires des 8000 EPLE du pays qu’une installation électrique professionnelle exige un entretien : ce n’est pas frappant pour le sens commun. Après, si on peut le faire avec certifications, mesures ultra-truc et tout, c’est super, mais la plupart des budgets ne le permettent tout simplement pas.

    • Merci pour le bisou
      Tu fais de ton mieu pour faire évoluer les choses et responsabiliser les EPLE et je t en remercie.
      T es un gars bien maintenant c comme d’ ab faute de budget tu fais avec.
      Mais les pros ne sont pas la que pour piquer votre pognon .
      Y a du savoir faire des compétences et des textes de lois faut pas croire on est tous des escors .c un métier de spécialiste y a du danger réel personne n est épargner a voir le nombre d’ électrise d électrocute ou incendie d’ origine elec.
      Des qu il y un drame on est tous desamparer et on si dit si j avai su ...

  • slt
    je voudrait avoir les caractéristiques d’un aspirateur pour nettoyer facilement les armoires électriques.

    bien de choses àvous

    • Quelle question ! Un aspirateur qui aspire de l’air et la poussière avec, ça serait pas mal.

      Franchement, àpart la précaution d’utiliser un embout en plastique non conducteur, je ne vois vraiment pas quelle qualité particulière un aspirateur devrait avoir pour assurer un nettoyage tous les deux ou trois ans dans une armoire électrique basse tension.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.