IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Initiatives écologiques > N’achetez pas un nouveau PC, téléchargez-en un meilleur !

N’achetez pas un nouveau PC, téléchargez-en un meilleur !

samedi 17 novembre 2007, par L’intendant zonard

Que faire des anciens pécés de l’établissement, qu’on commence à trouver franchement limite et quand on en a reçu de nouveaux pour les remplacer ?

Parce que ça fait du bien de rigoler :

N’achetez-pas un nouvel ordinateur, téléchargez-en un meilleur !

NB : article mis à jour en 2011 avec des valeurs de puissance plus à la page...

Première option, la réutilisation. Tout PC ayant même plus de 10 ans est maintenant utilisable de manière intéressante avec Linux.

Une machine millésimée de la fin des années 90 (à partir de 400 MHz de processeur et 128 Mo de mémoire RAM) semble rigoureusement inutilisable de nos jours, car notamment il semble exclu de la connecter sur l’Internet pour des motifs de sécurité : Windows (r) 98 n’est plus maintenu et il est franchement dangereux de brancher une machine utilisant ce système dans un réseau.

Avec une distribution Linux faite pour la légèreté, comme les projets francophones SliTaz ou Toutou Linux, vous pourrez naviguer sur l’Internet, et accéder à l’essentiel des fonctions bureautiques, en toute sécurité. C’est suffisant dans 95 % des cas pour un CDI, une salle de techno en collège !

Avec des PC du début du 3e millénaire (au-delà de 1 GHz et 1 Go), on est dans la possibilité d’utiliser une distribution Linux "habituelle", avec une incertitude sur le rendu de fonctions plus exigeantes (vidéo...). Avec ces chiffres-là, Windows Expie est à la limite de l’utilisable (sauf à renoncer à tout antivirus, aaargh !), et Linux parfait. Vous pourrez donc installer une Mageia ou une Ubuntu, deux distributions idoines pour l’utilisateur non averti (pour plus de détails voir Framasoft ou Léa Linux par exemple).

Si vous êtes un peu juste en mémoire vive, souvent en prenant la mémoire d’une 2e machine pour renforcer la première, on atteint des niveaux parfaitement suffisants.

La réutilisation peut se faire chez vous ou dans un autre établissement, avec un don en nature qui n’a pas vraiment à être formalisé dans la mesure où voilà longtemps que les PC ne sont plus immobilisés dans nos inventaires.

Il est bon toutefois de s’échanger un document pour avoir une trace de la "mise à disposition" du matériel, dont tout le monde sait bien qu’il ne reviendra jamais.

D’autres seront moins gourmands que vos profs...

Deuxième option : le donner pour que d’autres assurent la réutilisation. Soit vous avez votre propre filière pour l’envoi sous des tropiques sous-équipés, soit alors une association quelconque pourra vous aider. Notez bien qu’il est parfaitement possible que l’association en question vous fasse une petite facture pour l’enlèvement des machines, et c’est bien normal au fond !

Si vous n’avez pas ça dans votre carnet d’adresse, je jette au hasard http://www.co-ordinateur.org, mais des visiteurs ne manqueront pas de proposer d’autres coordonnées ci-dessous en commentaire.

Vu aussi, une émanation d’Emmaüs : http://www.trira.com/

On ne jette pas ça n’importe comment !

Enfin, s’il n’y a rien de mieux à faire que jeter, alors respectez la règlementation D3E, déchets d’équipements électriques et électroniques. Il arrive que les collectivités de rattachement mettent en place un marché global pour débarrasser ces déchets spéciaux, donc je n’ai pas fait de grosses recherches pour l’instant sur les filières.