IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Informatique, outils logiciels > Imprimantes : comment s’y retrouver dans l’offre Brother

Réunion du 8 avril 2004

Imprimantes : comment s’y retrouver dans l’offre Brother

jeudi 30 décembre 2004

Ceci n’est pas une pub pour Brother ! Toutefois, les collègues qui en ont en sont très satisfaits. La séparation du toner et du tambour permet de faire des économies, et ces bécanes sont fiables et efficaces. Je vous décrypte la gamme pour que vous sachiez qu’acheter. En effet, des collègues s’emm.nuient encore avec de vieilles imprimantes de gestion qui impriment lentement et mal, font du bruit et prennent de la place.

On compte plusieurs générations de machines. Divisons-les en quatre, selon le consommable qu’elles utilisent. Les machines HL 12xx et HL 14xx utilisent le toner TN-6600 (oublions le TN-6300 basse capacité SVP). Les machines HL 18xx, et HL 50xx utilisent le nouveau toner TN-7600 (même remarque pour le TN-7300).

Naturellement, Brother est une marque d’imprimantes comme les autres, ils pouvaient pas s’empêcher de nous pourrir la vie, donc les HL 51xx ont un troisième toner, le TN-3060 (et toujours la même remarque pour le TN-3030 basse capacité).

On ne trouve plus actuellement de machines neuves utilisant le TN-6600, à part la HL-1430. Si vous aviez acheté une 1440 ou une 1450 il y a deux ans et que vous souhaitez conserver un parc homogène, continuez à prendre la petite 1430 qui est la moins chère ; si c’est pour imprimer sous DOS vous devriez utiliser notre bourse aux imprimantes.

Mise à jour de mai 2006 : On prend les mêmes et on recommence, la génération des machines HL-5240 inaugure un quatrième consommable. Cette fois, le TN-3170 en haute capacité (le TN-3130 basse capacité étant à éviter), et le tambour DR-3100. A part ça les spécs de l’imprimante laissent supposer qu’elle a du coffre : 28 pages minute pour 219 € HT prix conseillé, ça a changé depuis ma jeûnesse !

A l’intérieur des générations de machines, il y a des repères de gamme :
- HL xx30 (1430, 5130) : bas de gamme, l’imprimante utilise directement les fonctions de Windows. Ce modèle, le moins cher, conviendra sauf si vous comptez imprimer depuis le DOS (avec ou sans MD Compress), ou depuis un MacIntosh. Se rencontre en-dessous de 200 € HT !!!
- HL xx40 (5040...) : c’est le modèle qui nous concerne le plus, car il émule le langage PCL6, qu’utilise MD Compress pour imprimer sur A4 les pages du DOS destinées aux imprimantes A3. Nécessaire avec GEP et GFE, vital avec GFC DOS pour ceux qui l’utilisent encore.
- HL xx50 : Ces modèles sont plus chers de 50 € HT environ, et ne proposent que deux choses de plus : l’émulation PostScript, dont à ma connaissance nous n’avons pas l’usage, et un introducteur manuel pour plusieurs feuilles à la fois, et non pas une seule. Je vous recommande d’économiser en prenant plutôt des modèles xx40.
- HL xx70 : Modèles équipés de série pour le réseau. Cela veut dire que ces imprimantes sont branchées en direct sur le hub, et qu’elles reçoivent leurs ordres via le réseau. Hélas, pour le DOS cela pose des problèmes. Elles sont toutefois à considérer pour équiper une salle de cours (j’ai installé naguère une seule 1270N pour 20 postes en simultané dans la salle de bureautique d’un lycée technologique, la prof et les élèves etaient ravis !)
- Multifonctions : je viens d’investir dans un MFC 8420, qui pour 620 € HT (chez Encrage) remplace notre vieux fax, sert d’imprimante pour GEP, et photocopie à 16 pages/minute pour les petits dépannages de mon chef d’établissement et de son secrétariat. Ca fait un gros achat d’un seul coup (pour un collège), mais le confort d’usage est bluffant ! Cet appareil utilise les mêmes cartouches que les 5040 que j’ai installées partout où je pouvais : je fais des économies par rapport à mon ancien fax dont les rouleaux me coûtaient le prix de l’appareil chaque année.

Cartouches : en compatible on trouve en-dessous de 30 € HT (soit dans les 0,01 € la copie, ce qui est excellent, même s’il faut penser que le tambour lui aussi devra être changé de temps à autre). J’apprécie la prestation du fournisseur spécialisé avec catalogue sur l’Internet Médiaoctets, à chaque fois que j’ai vérifié leurs tarifs étaient les meilleurs, et l’intendance suit (livraisons en temps et en heure...)

Voir aussi : comment rallonger la durée de vie du tambour d’une Brother

Messages

  • Bonjour,

    J’envisage de remplacer le photocopieur (et mon fax) de l’administration de notre petit collège qui me coûte une fortune par une imprimante multifonction.
    Auriez-vous donc des conseils aussi détaillés et intéressants que ceux-ci mais concernant la gamme 2007 ?

    Par ailleurs, avez-vous une idée de combien de photocopies/an on puisse faire sans "crever" la machine ?

    Merci d’avance.

    • Je n’ai pas eu l’occasion de regarder cela de près récemment ; il suffit de prendre en considération les offres, en regardant si vous avez déjà des machines à la marque, si un modèle en particulier permet d’avoir le même consommable que celui que vous tenez déjà en stock.

      Pour améliorer la cohérence des parcs d’imprimantes, au passage, je préconise carrément la bourse aux imprimantes entre établissements, mais c’est un autre sujet.

      Enfin, pour ce qui est du nombre de sorties d’imprimante tolérable, les Brother 50x0, 51x0 et 52x0 sont d’une gamme supposée encaisser 20 000 copies par mois. Naturellement, si vous les faites, la machine ne durera que une année, le temps de la garantie...

      La machine que j’avais acheté sortait tous les fax, servait d’imprimante au secrétariat d’établissement (donc courrier électronique + divers), et les copies c’était du dépannage à l’unité exclusivement.

    • En fait, l’objectif est multiple :
      - virer mon vieux fax Brother ruineux en consommables,
      - éviter d’imprimer pour faxer et jeter l’original,
      - permettre des grosses impressions directement sur une machine un peu costaud,
      - et enfin supprimer le copieur administration (50 000 copies/an).

      Ma logique est donc - innoncence du gestionnaire débutant ? - d’économiser, quitte à acheter 2 imprimantes par an (pas écolo, certes...), par rapport au coup de la location et de l’entretien du copieur en place.

      Notre parc n’est pas franchement homogène... mais je vais essayer de tenir compte, effectivement, de ce paramètre "consommables".

      En revanche, concernant les bourses aux imprimantes, cela fonctionne-t’il sur l’académie de Paris aussi ? Le cas échéant où trouver de l’info ?

      Merci en tout cas pour la rapidité de la réponse - et pour l’existence de ce site ; ce genre d’outils étant essentiel, nos rectorat faisant si peu - carrément rien ? - pour fournir, non seulement des outils de travail genre ordinateur, mais également pour fournir des outils communs pour la gestion !

    • 50 000 copies par an, c’est quand meme bcp pour une petite imprimante laser, mais si tu en prends deux (au hasard une intendance et une secretariat) et qu’il est bien entendu que toutes les series de plus de cinq sont a faire sur les machines de la salle des profs, tu feras de veritables economies a mon avis. Je parle de machines Brother avec le tambour separe et du toner comatible a un prix qui fait sourire, chez http://www.mediaoctets.com par exemple, pub gratos pour mon fournisseur.

      L’autre solution est de prendre un copieur administratif 20 ou 25 pages minute connecte, avec l’UGAP les prix sont abordables.

      Concernant la bourse aux imprimantes, c’est a chacun d’avoir le courage de dire a son voisin "j’ai deux 5050 et une 5150, et toi l’inverse ; allez on fait un echange et tout le monde il est content". Maintenant que les imprimantes sont loins des montants de l’immobilisation, cette pratique ne devrait poser aucun probleme.