IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Informatique, outils logiciels > OpenAcadémie et la gamme MachinSCO : des appli complètes en base de données (...) > |Version 1.1 du 15 juillet 2017] Découvrez TrombinoSCO, le logiciel qui (...)

|Version 1.1 du 15 juillet 2017] Découvrez TrombinoSCO, le logiciel qui donne le sourire aux photos

samedi 15 juillet 2017, par L’intendant zonard

Le chef veut des cartes de lycéens ? Argh, prévoyez deux semaines-homme pour découper des photos, les coller, recopier au feutre "indélébile" le nom et la classe, puis rabattre le petit autocollant. Ou bien la même chose mais au clavier et à la souris, si vous investissez dans une imprimante à badges.

Sauf si vous avez TrombinoSCO.

Prenez une base élèves avec toutes les informations possibles et imaginables dedans. Et de l’autre la collection des photos des élèves (prochainement on vous aidera aussi à la rassembler, ne vous inquiétez pas). Vous mettez ça dans TrombinoSCO, et ça vous sort en un clic :

- les cartes de lycéen
- les cartes de DP
- les trombinoscopes que vous voulez, vraiment tous ceux qui vous passent par la tête
- des photos d’identité autocollantes pour les mettre sur le carnet de liaison, les dossiers ou autres usages

Pour l’utiliser, il vous faudra avoir Microsoft Access 2010 ou plus récent. Si vous ne l’avez pas, pas de panique ! 98 % du logiciel fonctionne avec le logiciel gratuit Access Runtime. Il n’y a que la mise en page des cartes de lycéen (choisir une couleur différente chaque année, etc) qui exige un logiciel complet, au pire vous vous baladerez avec l’appli sur une clé pour faire les modifications sur un poste équipé, en quelques minutes.

TrombinoSCO version 1.1 de juillet 2017

La mise à jour mineure en version 1.1 du 15 juillet 2017

Les changements importants de cette sous-version, depuis la publication de la première version fin avril :

  • gestion des code-barres : il est désormais possible d’intégrer un code-barres indiquant le numéro d’élève-établissement dans une carte de DP ou une carte de lycéen. Je ne sais pas encore à quoi cela va servir, mais ça sera peut-être extraordinaire
  • possibilité d’imprimer sur des planches d’autocollants, quand on n’a pas mis mille écus dans une imprimante à cartes. Cela servira aux établissements désargentés, mais aussi aux collègues souhaitant tester ce logiciel. Un bémol toutefois : c’est ahurissant, mais il semble bien que les fabricants de planches d’étiquettes ne proposent pas de modèle correspondant au format carte de crédit. Je suis tombé de ma chaise, et puis je me suis rattrapé en préparant que les impressions soient lancées sur des étiquettes un peu plus grandes (qu’il faudra replier, ou découper...)
  • de manière plus mineure, mais j’avais une demande en ce sens, on peut séparer l’impression des photos d’une clasuse entre les DP et les externes. C’est important pour les collègues fabricant des cartes annuelles de lycéen qui serviront aussi au contrôle d’accès à la DP (cela permet d’éviter le surcoût inutile du système d’accès pour les externes)

Il n’y a pas, dans TrombinoSCO, de procédure d’importation des données de la précédente version : en effet, il n’y a rien à conserver ! Seuls les paramètres de l’établissement sont à resaisir, et la base élèves à reprendre. Au pire d’une année sur l’autre on perd quelques retouches sur les disciplines pour le trombi de la salle des profs, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Notez cependant que vous perdrez votre mise en forme de carte, sauf si vous copiez dans la nouvelle version l’objet état que vous souhaitez reprendre tel quel.

Concrètement comment l’utiliser ?

Téléchargez, dézippez. Dans SIECLE, allez pêcher l’extraction de la base élèves Elèves_complète.xls. Renseignez les informations sur l’établissement dans les paramètres, mettez-y le logo de l’établissement, et indiquez l’emplacement de vos photos des élèves.

1000 photos des élèves, je ne les ai pas/pas sous la bonne forme !

C’est sûr, ça donne le vertige. Pourtant, ça se fait. Si vous avez Alise, le système nommage des images est le même. Soit vous avez déjà fait ça, et il n’y a qu’à pointer sur les photos utilisées par le logiciel de contrôle d’accès, soit vous ne l’avez pas encore fait, mais vous saurez que votre boulot servira aussi à Alise.

Il y a d’autres logiciels qui utilisent des photos et qui pourraient être reliés, je n’ai pas exploré encore toutes les possibilités, mais vous ne manquerez pas d’en faire part à la communauté des utilisateurs.

J’ai récupéré l’essentiel des images à l’occasion des opérations de photos de classe. Les nouveaux arrivants dans l’établissement, eux, sont pris en photo dès qu’ils se présentent, et l’image est ajoutée manuellement, c’est relativement indolore : on regagne sur le temps de fabrication de la carte le temps passé à prendre la photo.

Désormais, dans mon établissement, on ne demande plus aucune photo aux familles : on a notre collection, elle est bien exploitée et toujours lisible et disponible. Un logiciel libre, le Générateur de photos d’identité, transforme un vieux notebook en studio de photos d’identité, ce sont les élèves qui feront leur selfie avec !


Voir en ligne : OpenAcadémie annonce TrombinoSCO

Messages

  • Bonjour

    Je réalise chaque année environ 700 badges avec photo avec imprimante thermique (accès self, locaux, carte étudiant...). On photographie tous les élèves à l’inscription et constitue une base de données photos en les renommant avec l’INE. Il a fallu faire des scripts pour renommer les photos directement exploitables par le logiciel de gestion AL__E. L’idéal serait que les photos, que l’on peut mettre dans Siècle, puissent être extraite de Siècle pour les exploiter comme on le fait pour les coordonnées des parents, RIB... Demande renouvelée auprès du Ministère depuis 2 ans sans succès...

    • Alise utilise le numéro élève-établissement, et ils ont raison : l’INE suit l’élève, c’est moins bon en termes de "droit à l’oubli numérique". Quand l’élève quitte l’établissement, ce fichier i12345.jpg devient inexploitable. Donc au final, pourquoi vous embêter avec l’INE et ensuite scripter pour vous adapter à Alise ?

      En tout cas, si vous avez la photo des élèves dans ce logiciel de contrôle d’accès et une imprimante à badges, TrombinoSCO vous est offert : pour zéro effort, vos cartes sortiront en quelques clics, par lots ou à l’unité. Et en prime vous aurez tous les trombinoscopes que vous pourrez imaginer.

  • Alise utilise le numéro élève-établissement, et ils ont raison : l’INE suit l’élève, c’est moins bon en termes de "droit à l’oubli numérique". Quand l’élève quitte l’établissement, ce fichier i12345.jpg devient inexploitable. Donc au final, pourquoi vous embêter avec l’INE et ensuite scripter pour vous adapter à Alise ?

    En tout cas, si vous avez la photo des élèves dans ce logiciel de contrôle d’accès et une imprimante à badges, TrombinoSCO vous est offert : pour zéro effort, vos cartes sortiront en quelques clics, par lots ou à l’unité. Et en prime vous aurez tous les trombinoscopes que vous pourrez imaginer.

    • Bonjour

      Je réalise chaque année environ 700 badges avec photo avec imprimante thermique (accès self, locaux, carte étudiant...). On photographie tous les élèves à l’inscription et constitue une base de données photos en les renommant avec l’INE. Il a fallu faire des scripts pour renommer les photos directement exploitables par le logiciel de gestion AL__E. L’idéal serait que les photos, que l’on peut mettre dans Siècle, puissent être extraite de Siècle pour les exploiter comme on le fait pour les coordonnées des parents, RIB... Demande renouvelée auprès du Ministère depuis 2 ans sans succès...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.