54 visiteurs en ce moment

IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Initiatives écologiques > Recycler les consommables d’impression

Recycler les consommables d’impression

jeudi 16 octobre 2008, par L’intendant zonard

Ces objets sont chers, polluants, et réutilisables en grande partie. Aussi, leur collecte tend à se généraliser. L’Intendance Zone tente ici de vous décrire les offres faites aux établissements pour l’organisation de cette collecte.

Cet article ne demande qu’à être complété : que chaque lecteur suggère des liens vers des offres que je n’aurai pas référencées ici. De même, si des liens s’avéraient obsolètes avec le temps, merci de me le signaler. Et si vous avez envie de commenter un service ou un autre, vous serez le bienvenu (je serai toutefois contrait de modérer vos propos s’ils sont un peu vifs ou trop directement publicitaires).

Observations générales

La collecte des consommables informatiques est d’autant plus intéressante qu’il ne s’agira pas que d’envoyer au recyclage les propres consommations de l’établissement, mais aussi de mobiliser les personnels et les élèves. Ainsi vous verrez les cartons de réception s’emplir à plus grande vitesse. Ceci ira dans le sens d’un meilleur impact écologique, mais aussi de la sensibilisation de chacun, ce qui a terme donne l’espoir de renforcer la mobilisation de la communauté scolaire vers la réduction de l’empreinte écologique de l’établissement. Et puis l’objectif secondaire, selon lequel j’ai organisé la suite de l’article, s’en verra renforcé d’autant.

Ensuite, si vous disposez, cela arrive souvent, de stocks de consommables neufs et sans usage (machine en panne...), ne les balancez pas au recyclage, mais proposez-les à vos collègues. Nous avons maintenant la faculté de communiquer largement à coût nul, par des listes de diffusion de courriel, une petite liste de cartouches qu’il est possible de donner. Ou, pour les plus rapiats d’entre nous, d’échanger contre quelques ramettes de papier par exemple, pour le principe.

Les frais de port : les offres proposent généralement la fourniture gratuite de cartons de collecte, et l’enlèvement gratuit. Sauf si vous avez bien considéré la question et estimé que l’offre vaut la peine d’y déroger, n’acceptez qu’à ces conditions.

Au fait, vous le faites pas déjà ? Lors de notre réunion départementale des gestionnaires du 93 le 24 septembre 2008, un mini-sondage nous a indiqué que les trois quarts des 50 établissements représentés font déjà une collecte. Un article déjà dépassé avant d’avoir été rédigé, mais ça pourra être utile tout de même...

Pas que les cartouches... de plus en plus souvent, on vous proposera aussi le recyclage d’autres déchets, notamment les téléphones GSM hors d’usage. Autant s’y associer !

Les offres caritatives

Un certain nombre d’organisations proposent de collecter les cartouches des votre établissement, au bénéfice d’une cause humanitaire. Ces offres sont notamment à mettre en avant si le projet de l’établissement (ou bien des projets dans l’établissement, au choix) cherchent à socialiser les élèves par ce type d’engagement.

Concrètement, je doute voir un jour un contrôleur du Trésor ou une collectivité de rattachement s’émouvoir que un établissement participe à une telle collecte. Une petite perte de ressource peut avoir lieu par rapport à la valorisation que je décris ci-dessous, mais si cela se justifie par un intérêt pédagogique, alors il n’y a plus d’hésitation à avoir.

- http://www.initiatives-recyclage.fr/ Organisé par une entreprise habituée à proposer des moyens aux FSE, il y a un carton de collecte et l’enlèvement est gratuit.

- http://www.ateliers-du-bocage.com/ est une émanation d’Emmaüs, une valeur sûre. Carton de collecte fourni et enlèvement gratuit, ils font aussi l’enlèvement des D3E.

- http://www.recyclagesolidaire.org/ Pas de carton de collecte, mais des affiches à télécharger. En consultant le site, je n’ai pas réussi à savoir qui paie l’enlèvement de la collecte, c’est mauvais signe. Mais peut-être qu’un déplacement deux fois dans l’année par l’OP vers un point relais ne vous choquera pas.

- http://www.amomp.com, que je remets aussi dans le chapitre aller-retour ci-dessous. Apparemment, il y a des points de collecte aussi, et je suppose pas d’enlèvement gratuit.

- http://ecologik-buro.com Ici la "cause" est purement écologique, les bénéfices sont dirigés vers des association de défense de l’environnement. Carton de collecte fourni, enlèvement gratuit. Il y a signature d’une convention, donc ça sera plus souple si c’est une association que l’EPLE qui co-contracte (même en l’absence de mouvement financier).

- http://www.lvl.fr/ a l’élégance de ne pas faire un battage intensif sur les dons que cette société fait vers une œuvre caritative, dans le cadre des collectes réalisées dans les établissements scolaires. Apparemment le carton nous est fourni, et dans tous les cas l’enlèvement est gratuit au-delà d’un certain volume.

Les offres de valorisation

Certaines boîtes proposent de payer en euros sonnants les cartouches vides qui leurs seraient remises. Il faut se renseigner sur les tarifs proposés, et les mettre en concurrence.

Les encaissements auront lieu dans une subdivision du compte 4718 ; cette valorisation peut ensuite faire l’objet d’un OR au compte 703. Une autre option consiste à ce que la collecte soit organisée dans le cadre du foyer socio-éducatif (ou de la coopérative scolaire, voire de l’AS), l’association en question récoltant les fonds. Ça fait moins de travail pour l’intendance, dans le fond.

Attention, il ne faut pas s’attendre à récolter beaucoup d’argent, et les délais sont élastiques.

- http://www.cartouche-vide.fr. Pas de carton fourni, mais enlèvement gratuit possible, seulement si le carton contient plus de 30,00 € au tarif de reprise. Pas évident ! Les tarifs de reprise sont en clair sur le site, apparemment il n’y a que du jet d’encre qui soit repris.

- http://www.abilinfo.fr Pas de carton de collecte, enlèvement gratuit, les tarifs de reprise régulièrement réactualisés sur le site. Ils reprennent tout, et assurent la destruction dans des conditions écologiquement correctes de ce qui n’est pas valorisé (j’imagine qu’il y a des limites)

- http://www.reciclade.fr (site indisponible au moment où j’écris, infos trouvées sur le cache google, j’en fais peut-être trop). Enlèvement gratuit, tarifs de reprise sur demande.

- http://www.rci-informatique.com Fournisseur de consommables, dont remanufacturés. Je n’ai pas vu les conditions de reprise sur leur site, mais je vous l’indique ici car je vois qu’ils font les pièces détachées d’imprimantes, ce qui intéressera peut-être un visiteur.

- http://rachatcartouches.fr/ Enlèvement gratuit, pas de carton, tarifs indiqués sur le site pas complets (pas à jour ?)

Les offres "aller-retour"

Certains fournisseurs de consommables vous proposeront un tarif différent pour des cartouches en échange du retour des cartouches vides. Ou bien vous proposeront carrément de recharger vos cartouches.

Ces offres me semblent peu pratiques à réaliser. Qui va déplacer les cartouches à recycler ? Quid du Code des Marchés Publics dans cette affaire ? Certes, tout peut se mettre dans un cahier des charges de MAPA, mais tout de même... En fin de compte c’est l’organisation qui risque le plus de créer des insatisfactions sur la qualité des consommables fournis par l’intendance dans les machines. Je suis un acheteur systématique de consommables compatibles (qui sont souvent des réemplois), mais là je commence à douter. Peut-être suis-je pusillanime ?

- http://www.amomp.com, qui cumule la gestion du cycle complet avec la fonction caritative.

- http://cartridgeworld.fr, avec un grand réseau de magasins pour la recharge sur place ; il y a un service "business" qui est peut-être adapté à nos besoins.

- http://www.encrestation.com ; pour recharger sur place ses cartouches dans un réseau de magasins.

- http://www.ecologik-print.com est la face vente de cartouches recyclées du service de collecte http://ecologik-buro.com cité ci-dessus.

- http://www.bureau-vallee.fr est un fournisseur de bureautique qui rachète les cartouches dans ses nombreux magasins. La liste des prix de reprise est dans les magasins.

- http://www.emape.fr/ propose l’achat (enlèvement gratuit) et la vente de produits remanufacturés par leurs propres soins. Sympa, sur le site il y a des liens pour aller télécharger les pilotes des imprimantes : j’aime bien cette initiative.

- si j’ai bien compris, dans cette catégorie, se signale à moi ECOLECTA :

15 ans d’existence et d’engagement pour la préservation de l’environnement sur deux sites classées ICPE et couverts par les nouvelles rubriques 2716 et 2718.
Un savoir-faire et une équipe à l’écoute de vos besoins pour une prestation sur mesure. Une garantie de la traçabilité du traitement des cartouches d’impression
vides (toutes marques). Sur l’ensemble du territoire. " ECOLECTA créée la différence avec son ESPACE REPORTING" (...)

Enlèvement "sec"

En faisant mes recherches, je trouve aussi des boîtes qui proposent l’enlèvement gratuit, mais sans la moindre autre contrepartie que d’être débarrassé rapidement et sans contrainte. Mais c’est déjà pas mal.

- Le partenaire de l’UGAP, Collectors, fournit le carton de collecte (deux tailles), aucun frais de collecte, suivant planning ou quand le carton est plein. Numéro vert : 0800 800 208

- A7éco http://www.a7eco.com/

- http://www.mondialtoner.fr Une "éco-box" est fournie ; avec une demande d’enlèvement en ligne, c’est vite fait et voilà (attention, Mondial Toner = Île-de-France seulement, enfin ce n’est peut-être qu’un début)

- http://triaction.org fournit un carton de collecte, enlèvement gratuit, et, c’est plus rare, propose l’enlèvement des D3E, Déchets des Equipements Electriques et Electroniques, qui deviennent préoccupants dans les établissements. À creuser.

Le recyclage inclus dans l’achat

Les fabricants de consommables, notamment sous la pression d’une réglementation qui pousse les industriels à se soucier du cycle de vie de leurs produits, proposent parfois un moyen de retour vers la marque d’origine. C’est le cas de Hewlett-Packard, qui met désormais dans chaque paquet de cartouche jet d’encre (pas observé pour le laser) une petite enveloppe port payé.

Ceci est louable, mais d’un point de vue écologique je trouve contestable l’envoi individuel de petits objets. En plus, il n’y a plus de réalisation d’un objectif secondaire tel que la Cause généreuse, le gain financier direct ou l’économie sur la fourniture. Et pas d’exemplarité visible sur l’attitude écologique. Il est donc sans doute préférable, pour nos établissements, de ne pas tenir compte de ces enveloppes, et d’opter pour un service qui fasse une collecte globale périodique (en fait, quand le carton est plein).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.