31 visiteurs en ce moment

IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Informatique, outils logiciels > Sauvegardes > Sauvegarde de GFC Windows

Sauvegarde de GFC Windows

samedi 1er janvier 2005, par L’intendant zonard

Les services informatiques de l’EN sont formels : il ne faut en aucun cas tenter de sauvegarder la comptabilité GFC Windows autrement qu’avec l’outil ci-dessous. En effet, Interbase (le moteur de base de données à l’origine de tout dans cette affaire) fonctionne en intéraction avec Windows (le malheureux !), et toute restauration "sauvage" par des copier-coller artisanaux planterait irrémédiablement le logiciel, immédiatement ou un peu plus tard.

Le module de sauvegarde fourni est simple à utiliser. Pensez simplement à l’utiliser TRES souvent. Les fichiers de sauvegarde ne sont pas encombrants.

Attention : ça serait trop beau que l’on puisse sauver en passant d’une fenêtre à l’autre, sans même fermer le logiciel. Mais c’est paraît-t-il dangereux et vous devrez impérativement, sans que le module de sauvegarde vous y oblige (vous devrez donc y penser tout seul), fermer entièrement votre compta avant d’ouvrir l’outil de sauvegarde.

On vous demande alors de préciser ce que vous sauvez. Soyez fin(e), ne sauvez pas tous les jours la préparation budgétaire qui n’a pas été modifiée depuis novembre. En déployant les "outils Borland" sur l’image ci-dessus, on peut demander à sauver l’historique des sauvegardes elles-mêmes, ce qui peut être utile. Tâchez d’y penser une fois par mois environ, ça ne fera de tort à personne et ça peut s’avérer salvateur.

Puis il faut préciser où mettre la sauvegarde. Ma réponse : toujours au même endroit, dans votre disque dur ! Créez un répertoire à cet effet. Je préconise c :\sauvegardes

Si vous souhaitez mettre ces sauvegardes ailleurs, pour prévenir une défaillance du disque dur, alors vous copierez les fichiers sur un autre support en les prenant là . Ce serait du temps perdu et des complications que de lancer le module de sauvegarde pour sauver par exemple sur une disquette Zip. Et puis ça mettrait le bazar dans les numéros d’ordre de sauvegarde (cf. ci-dessous). Votre objectif numéro 1 : avoir tout un tas de fichiers de sauvegarde bien classés, le tas en question existant en plusieurs exemplaires, dont un CD ou un Zip caché dans le tiroir de vos sous-vêtements ;-)

Enfin, le module de sauvegarde vous demande de préciser une étiquette, et là vous pouvez indiquer liquidations vérifiées avant mandat bord 5, ou
OR en cours à terminer suite à versement subventions...
Il est impératif de préciser cette étiquette, sans quoi vous ne pourrez pas appuyer sur le joli bouton "exécuter" qui clôt le travail.

Restauration

Le module crée un fichier au format ZIP, potentiellement ouvrable avec un logiciel de décompression que vous utilisez légalement, comme Iceows. Mais ce qui est dedans n’est pas exploitable par le commun des mortels ! Ce fichier a pour nom la date de sa construction et l’éventuel numéro d’ordre dans la journée.

Il faut donc utiliser l’outil de restauration fourni, qui seul permet de faire fonctionner à nouveau correctement la comptabilité. L’EN précise bien que si les sauvegardes doivent être faites sans compter, les restaurations doivent se limiter aux cas de nécessité absolue. Si vous avez fait des erreurs dans votre travail, vous devriez leur trouver un traitement comptable.

Dans cette optique, le ministère a prévu un blocage interdisant la restauration, ce qui paraît ahurissant. Lorsqu’on demande la restauration, il faut montrer patte blanche en répondant par un mot de passe à chaque fois différent. L’outil de calcul du mot de passe est enfin disponible ; vous le trouverez alors en téléchargement ici, si vous ne l’aviez pas déjà .

Mot de passe restauration de GFC
Fichier ZIP àdécompresser directement sur votre bureau Windows et lancer pour répondre aux questions indiscrètes du module de resauration

Civisme toujours : si vous avez du restaurer suite à un plantage de la base, tâchez de faire le descriptif le plus complet possible du problème, et faites-le remonter pour éventuelle correction du problème par les Hautes Autorités. L’idéal est de faire une sauvegarde de la base erronée avant de restaurer, et de signaler à votre service de maintenance que vous tenez cette sauvegarde à sa disposition. Ça évitera peut-être à un collègue de connaître le même désagrément.

Une fois décrypté, le module de restauration vous propose donc la liste de vos (nombreuses) sauvegardes dans un ordre chronologique correct, en précisant l’étiquette que vous avez saisie. A vous de choisir et de repartir au boulot !


Maintenant, enfin, que nous pouvons restaurer à peu près à volonté, il devient possible de migrer la comptabilité, pour les originaux qui travailleraient le ouiquende (ça ce n’est guère original) sur leur machine perso (on s’en approche). Dans ce cas sauvez au bureau, restaurez à la maison, et inversement le lundi matin. Attention, vous êtes prévenu que le ministère et les concepteurs de GFC sont très réservés quant à cette pratique !

Messages

  • "Puis il faut préciser où mettre la sauvegarde. Ma réponse : toujours au même endroit, dans votre disque dur ! Créez un réperoire àcet effet. Je préconise c :\sauvegardes"...

    Cette pratique est en effet excellente, pour une installation réseau. C’est d’ailleurs la fonction du répertoire par défaut. Par contre dans le cas d’une installation locale, ce répertoire de sauvegarde est a proscrire, il est préférable de sauvegarder alors sur un répertoire hébergé sur le serveur administratif ou tout support externe selon le principe "on ne mets pas les sauvegardes et l’applicatif sur le même support.

    • Très honoré de votre visite, cher M. BM :)

      Mon conseil consiste àdire aux collègues d’éviter de sauvegarder en direct sur des CD ou d’autres supports amovibles, mais de le faire sur un disque dur, dont une image doit être faite de manière périodique.

      D’expérience évidente, les gestionnaires qui sauvent sur des supports amovibles ne sont plus capables de retrouver leurs petits quand il y a un souci, si le support ne les laisse pas carrément tomber.

      Je confirme dans votre sens que la sauvegarde sur une autre machine que celle qui fait tourner l’application est hautement souhaitable.

      Chez moi l’application tourne sur le serveur. C’est donc sur le disque dur de ma machine qu’il est le plus souhaitable de faire les sauvegardes.

      Si vous faites tourner GFC sur une machine seule, envoyez effectivement les sauvegardes sur le serveur réseau auquel vous avez le plus facilement accès, et ne négligez pas pour autant de dupliquer vos jeux de sauvegarde de manière mensuelle au moins.

      J’en profite pour ajouter ce point : avec mon logiciel d’archivage (7zip), je compacte dans un énorme fichier .tar les archives de sauvegarde des années passées. Cela améliore la lisibilité des répertoires, et simplifie la manipulation des sauvegardes.

      Car je conserve mes sauvegardes de la comptabilité sans limite de durée, c’est le dur métier de comptable...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.