IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Comptabilité > Comptabilité du comptable > Encaissements > Z’avez pas la carte bleue ?

Z’avez pas la carte bleue ?

samedi 24 décembre 2016, par L’intendant zonard

On nous le demande assez rarement, mais de temps en temps quand même. Investir dans un terminal de paiement comporte des frais fixes assez importants, alors qu’on a vraiment peu de besoins. Pourtant il y a une autre solution, proposée par Sum Up.

Matériel mobile, tout petit investissement, pas de frais fixes

Sum Up propose un système basé sur un petit lecteur vendu 79,00 € HT (à payer en ligne par CB, prévoir une DAO). Ce lecteur communique sans fil avec un smartphone sur lequel est installée une application idoine. Les frais de transaction sont de 1,75 % (plus élevés que pour un système standard, souvent moins de 1 %), mais ça s’arrête là.

Ce système est donc très pertinent pour de petits besoins ponctuels, irréguliers. J’imagine son utilité pour la foire aux objets confectionnés en lycée pro, une ou deux fois dans l’année : cela permet de ne pas louper de vente (ah j’ai plus de liquide), notamment sur des lots un peu plus chers qu’on a parfois du mal à fourguer pour ce motif de mode de paiement, et de limiter le maniement d’espèces par les profs.

A la marge, dans le service d’intendance il peut avoir son utilité, tant il est rare que des parents d’élèves se déplacent pour régler une DP. A 1,75 %, on ne peut pas imaginer l’utiliser à grande échelle, il faudra rester discret, que cela ne s’emballe pas. Ou, justement, si ça s’emballe, ce sera peut-être le signal que finalement l’achat d’un TPV se justifie ?

D’où ça vient, ce truc dont on n’a jamais entendu parler ?

C’est un produit d’origine allemande ; en Europe du nord, c’est très utilisé. J’en ai eu connaissance par un artisan, à qui cela permet de ne jamais louper de ventes. C’est fiable, utilisable un peu partout, ça prend toutes les cartes (j’ai un doute sur les "cartes-de-la-honte" qui requièrent une vérification à chaque transaction, à vérifier). Les clients de mon contact ne renâclent jamais devant le mode de transaction, qui pourrait sembler un peu étrange, avec la connexion par téléphone mobile.

Quelques détails techniques

Un peu pêle-mêle, ce que j’ai retenu de la FAQ du site Sum Up :

  • il faut un smartphone raisonnablement récent (iOS 7 ou Androïd 4.3), équipé d’une connexion sans fil Bluetooth 4.0
  • on peut organiser le système avec des "vendeurs" différents du "patron du magasin". L’intérêt pour nous : le "patron", c’est l’agent comptable, qui détient les codes pour changer le RIB sur lequel l’argent doit être versé ; les "vendeurs" sont les profs, chefs de travaux, personnels d’intendance, à qui l’on confiera le petit terminal, à leur charge d’utiliser leur téléphone perso ou un appareil professionnel si l’établissement en dispose
  • la bande passante consommée par les transactions est extrêmement réduite, "inférieure à un courriel sans pièce jointe". Il est donc raisonnable de proposer aux profs d’utiliser leur téléphone et leur abonnement perso, même avec un tout petit débit de data autorisées, ça ne sera jamais significatif.
  • un courriel est envoyé (à l’agent comptable dans notre cas) à chaque transaction ; l’argent est versé sur le compte sous trois-quatre jours : pas optimal, mais pas gênant non plus.

Ce machin m’a l’air bien utile, et stable dans le temps et l’espace. Un collègue ayant déjà fait le pas pourra utilement décrire son expérience ci-dessous en commentaire ; si d’autres systèmes du même genre existent, je peux en assurer le relais de même.


Voir en ligne : Terminal de paiement électronique mobile Sum Up