IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

Accueil > Réunions de gestionnaires > Réseau-Contact-Intendance 93 > 09- Réunion du 4 novembre 2004 > Préparation budgétaire : des idées

Réunion du 4 novembre 2004

Préparation budgétaire : des idées

samedi 25 décembre 2004, par L’intendant zonard

Sur le site, il y a un fichier tableur pour préparer la base du budget. Un onglet y est présent pour calculer le chapitre R2, c’est un dérivé du document « crédit nourriture » présent aussi sur le site. Les deux autres onglets sont une grille de préparation du budget (dépenses et recettes). Il est possible d’utiliser cette trame avant la saisie dans GFC. Ce document est peut être plus clair que les états de GFC pour les membres du CA.

- Conseil budgétaire 1 : les gestionnaires concernés par les Réseaux d’Éducation Prioritaire ont intérêt à en retracer les opérations sur un chapitre à part, par exemple le chapitre disponible J84. À l’intérieur du chapitre, ne mettre qu’un compte 6. en dépenses et un 7. en recettes, puis utiliser les codes de gestion pour séparer les différentes opérations.

- Conseil budgétaire 2 : ne pas hésiter à ouvrir un 6. sur le R2, ce qui permet de faire des dépenses diverses (vaisselle, produits, contrats...). Ce compte sera, éventuellement, en fort dépassement, au détriment du 6011 si celui-ci le permet ; de la sorte, au prix d’une révision déchirante de la prévision budgétaire, vous aurez toutefois la possibilité de travailler en souplesse sur le service de restauration qui ne sera pas perpétuellement un poins mort pour le service général.

ATTENTION pour les collèges : le conseil général du 93 déduit la contribution du R2 aux charges communes de la dotation de fonctionnement. Dès lors, il est préférable de fixer le taux de participation au minimum, c’est-à-dire 10 %, mais toutes les autres dépenses (vaisselle, produits, voire les contrats) doivent figurer au R2.

En augmentant le taux de participation à 15% cela équivaut à une perte de 5% pour l’établissement et ses familles ; en effet plus la contribution du R2 (donc des familles) est importante, plus la dotation de fonctionnement diminue. Moralité : on se retrouve à payer la vaisselle du R2 avec le service général (vu qu’avec une hémorragie de 15 %, le R2 ne peut faire face à ces besoins-là), mais on n’a pas un centime de plus au service général !

Dans le nord et Val de Marne les conseils généraux ont mis en place un quotient familial, exploitant les possibilités de « catégories de familles » de GFE. La collectivité paie la différence aux établissements. Ce dispositif vient en remplacement et non pas en plus du fonds social (dommage pour les comptables vilains pas beaux qui nettoient leurs créances pourries avec les FS).

Dans ces deux départements, ça a eu un effet bœuf sur les taux d’inscription à la DP : plus un tiers. Ce serait pas du luxe pour dynamiser nos services...

NB : les prix alimentaires vont augmenter l’année prochaine, car il faut du pétrole pour faire rouler les tracteurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.