IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

74 visiteurs en ce moment

Accueil > Gestion pure et dure > Hygiène et sécurité > Le permis de feu

Le permis de feu

mercredi 27 novembre 2013, par L’intendant zonard

Normalement, une entreprise intervenant dans votre établissement devrait systématiquement vous demander votre accord avant d’utiliser certains moyens techniques, et spécialement ceux qui sont susceptibles, quand tout va mal, de déclencher un incendie.

C’est le permis de feu, et si on vous en demande un, autant ne pas avoir l’air bête. Après cette lecture, vous pourrez rapidement en produire un, au lieu de faire traîner le démarrage des travaux. Et si on ne vous le demande pas, fournissez-le et donnez l’impression d’être un client à qui il ne faut pas faire d’entourloupe, ça peut être utile aussi.

Vous trouverez des explications circonstanciées sur le permis de feu sur l’Internet, et en particulier ces deux pages :

http://www.inrs.fr/accueil/produits/mediatheque/doc/publications.html?refINRS=ED%206030

http://fr.wikipedia.org/wiki/Permis_feu

L’INRS donne aussi un document en PDF très détaillé, comprenant des illustrations qui permettent de comprendre d’un coup d’oeil certains risques d’incendie : cela sera utile pour votre culture, et aussi celle de vos OP de maintenance, par exemple.

Je ne vous refais pas, pour l’instant, un permis de feu modèle de l’IZ, c’est encore un peu neuf pour moi, mais je vous renvoie sur un modèle proposé par une chambre de commerce et d’industrie : http://www.montauban.cci.fr/uploads/assets/entreprises/environnement/permis_feu.doc

Tout l’intérêt est de l’avoir un minimum préparé avec des noms et les coordonnées propres à votre établissement, dans un répertoire du disque dur appelé "sécurité". Vous pouvez aussi en mettre quelques exemplaires ainsi pré-remplis en annexe au registre de sécurité, ça donnera une impression de sérieux à la commission de sécurité.

Naturellement, si votre établissement contient un atelier de soudure, on ne fait pas un permis de feu spécifique : les locaux sont prévus pour cela. Mais même dans un tel cas, si à l’étage au-dessus on fait un petit chantier, alors on rédige bien son permis.