IntendanceZone

Parce que l’intendance, c’est la zone !

72 visiteurs en ce moment

Accueil > Gestion pure et dure > Hygiène et sécurité > Et si les élèves apportent des gâteaux dans le milieu scolaire (...)

Et si les élèves apportent des gâteaux dans le milieu scolaire ?

jeudi 5 décembre 2013, par L’intendant zonard

Pour contribuer à financer un voyage pédagogique, les profs de langue proposent que dans le cadre du FSE les familles préparent des gâteaux qui seraient vendus dans l’établissement, aux élèves et aux personnels.

Ou bien la prof de la section X veut organiser une petite fête de fin d’année dont les denrées seraient apportées par les élèves volontaires.

Oui, c’est possible, et le bulletin officiel explique même comment encadrer cela.

La circulaire N°2002-004 du 3-1-2002 prévoit expressément des situations analogues, y compris dans l’enseignement du premier degré, avec donc des publics plus fragiles encore.

Les activités d’élaboration d’aliments dans les classes, notamment dans le premier degré de l’enseignement scolaire, ainsi que les goûters ou repas organisés par les parents d’élèves pour les anniversaires des enfants ou les fêtes de fin d’année scolaire, y compris les kermesses, lotos et autres réunions de convivialité ou d’entraide en milieu scolaire, qui sont des moments importants de la vie scolaire, ne sont pas couvertes par les dispositions de l’arrêté du 9 mai 1995 relatif à l’hygiène des aliments remis directement aux consommateurs, bien que ces activités conduisent stricto sensu à la remise directe d’aliments au consommateur.

Donc il n’y a pas lieu d’assurer de manière systématique la traçabilité, des auto-contrôles, la chaîne du froid et tout le toutim. Tout le reste de la circulaire développe les précautions de bon sens qu’il faut cependant prendre.

Vous pourrez tout simplement fournir aux profs désireux de lancer une telle opération une impression de cette circulaire, qui est parfaitement claire et présente des exemples de bonnes pratiques.

Donc les services d’intendance ne sont pas fondés à réclamer l’interdiction de telles pratiques dans l’enceinte de l’EPLE, pour autant qu’il s’agisse d’opérations limitées dans le temps et dans leur ampleur. J’y ajouterai que le gestionnaire scrupuleux se tiendra informé du déroulement des opérations, et pourra formuler des remarques sur la bonne compréhension et l’application des consignes de sécurité alimentaire... et de propreté, au nom des ATTEE qui devront nettoyer derrière !

Il faut aussi pouvoir fournir des réfrigérateurs pour les denrées exigeant d’être maintenues au froid. Sachant que le croisement avec les denrées de la demi-pension ne peut en aucun cas être envisagé, cela sera dans le frigo de la salle des profs, ou ce genre d’expédients.


Voir en ligne : BO de janvier 2002 sur la sécurité des aliments dans le milieu scolaire