Accueil > Informatique, outils logiciels > OpenAcadémie et la gamme MachinSCO : des applis complètes en base de données (...) > RibSCO 1.2 vérifie les coordonnées bancaires avant transfert à (...)

RibSCO 1.2 vérifie les coordonnées bancaires avant transfert à EFCI

lundi 6 décembre 2021, par L'intendant zonard

Le fichier de paiement des bourses avec un ou deux BIC où une main républicaine a remplacé "FR" par "RF", on vous l’a forcément fait. Comme chasser ces erreurs-là avec les yeux est un supplice, OpenAcadémie vous offre une machine pour le faire.

Avantages

Il reste de bon ton de se relire lorsque l’on saisit des coordonnées bancaires, mais on peut évacuer le stress afférent à l’exercice. Après la saisie attentive, plus de séance à s’arracher les yeux pour tenter de repérer une erreur dans ce travail, on sait qu’une anomalie sera détectée et qu’on pourra intervenir avant l’envoi de son fichier dans EFCI.

Ecran d’accueil... et pratiquement unique de RibSCO

RibSCO vérifie aussi les clés de RIB et d’IBAN, mais cela ne sera probablement jamais utile, car aussi médiocres les logiciels que nous utilisons soient-ils, le contrôle des clés y est intégré.

Quel fichier au fait ?

RibSCO prend en charge les fichiers .XML de paiement mais aussi de prélèvement automatique. Il est important de préciser que l’application ne modifie pas les fichiers, qui demeurent intègres et pourront toujours être envoyés tels quels après la vérification, notamment s’ils sont justes.

Mode d’emploi

Ouvrez l’appli (dans Access ou la version gratuite Runtime), cliquez sur "soumettre un fichier XML", choisissez votre fichier, et quelques instants plus tard la machine vous dit si tout est OK ou s’il y a une erreur quelque part. En cas d’erreur, un rapport complet vous dit sur quelle ligne une erreur s’est peut-être glissée.

Peut-être, car RibSCO détecte en anomalie tous les comptes hors de France. C’est peut-être trop, il se pourrait que certains établissements frontaliers ne trouvent pas cela pratique, mais globalement les virements hors de France sont l’exception, autant garder un œil dessus.

Peut-être encore, parce que l’application fait une comparaison entre les BIC utilisés et une liste qu’il a en mémoire. A l’heure où j’écris, on a compilé 600 BIC valables environ, mais on sait qu’ils ne sont pas encore tous là. Vous n’aurez qu’à, après vérification, ajouter le BIC déclaré en faux positif à votre logiciel. Nouveauté de la mise à jour 1.2 de RibSCO, ce que vous ajoutez ainsi remonte sur l’Internet à OpenAcadémie, où, après une ultime vérification, on compilera un nouveau fichier des noms de banques. L’appli comporte un bouton pour récupérer cette mise à jour en un clic en deux secondes.

Corriger après détection d’une erreur par RibSCO

Là c’est plus technique, selon le logiciel d’origine vous aurez plusieurs options. Si vous vérifiez un fichier de bourses issu de GFE, alors vous l’intégrerez à GFC puis ferez la correction avant de réémettre. Si votre fichier venait déjà de GFC, c’est plus gênant, il y a plusieurs angles d’attaque possible, dont l’intervention manuelle dans le fichier en l’ouvrant avec le Bloc-notes, mais il semble que des protections contre les interventions dans les fichiers qui n’ont pas été actives pendant de nombreuses années ont enfin été mises en service. Bref, bonne chance.


Voir en ligne : RibSCO vérifie les coordonnées bancaires en un clin d’oeil

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.