Accueil > Informatique, outils logiciels > OpenAcadémie et la gamme MachinSCO : des applis complètes en base de données (...) > [Version 3.2.0 de juin 2022] Découvrez TrombinoSCO, le logiciel qui donne le (...)

[Version 3.2.0 de juin 2022] Découvrez TrombinoSCO, le logiciel qui donne le sourire aux photos

samedi 4 juin 2022, par L’intendant zonard

Le chef veut des cartes de lycéens ? Argh, prévoyez deux semaines-homme pour découper des photos, les coller, recopier au feutre "indélébile" le nom et la classe, puis rabattre le petit autocollant. Ou bien la même chose mais au clavier et à la souris, si vous investissez dans une imprimante à badges.

Sauf si vous avez TrombinoSCO.

Prenez une base élèves avec toutes les informations possibles et imaginables dedans. Et de l’autre la collection des photos des élèves. Vous mettez ça dans TrombinoSCO, et ça vous sort en un clic :

  • les cartes de lycéen
  • les cartes de DP
  • les trombinoscopes que vous voulez, vraiment tous ceux qui vous passent par la tête
  • des photos d’identité autocollantes pour les mettre sur le carnet de liaison, les dossiers ou autres usages

Pour l’utiliser, il vous faudra avoir Microsoft Access 2010 ou plus récent. Si vous ne l’avez pas, pas de panique ! 98 % du logiciel fonctionne avec le logiciel gratuit Access Runtime. Il n’y a que la mise en page des cartes de lycéen (choisir une couleur différente chaque année, etc) qui exige un logiciel complet, au pire vous vous baladerez avec l’appli sur une clé pour faire les modifications sur un poste équipé, en quelques minutes.

Mais y faut une imprimante à badges, c’est hors de prix !

Cet été 2020, je vois deux offres en lesquelles j’ai toute confiance :

  • la machine de Zebra vendue à l’UGAP à 1200 € TTC, gros machin increvable (la mienne atteint les 10 000 cartes fabriquées et elle est comme neuve)
  • le modèle Evolys Badgy 200 est à moins de 800 € TTC, donc sous le seuil d’immobilisation. La machine de cette marque de mon ancien établissement tourne toujours huit ans après.

Les seules ventes de pertes de cartes sur mes 1200 élèves me rapportent de l’ordre de 500 € par an, donc en fait et en tenant compte des consommables, la plus petite Badgy serait financée par les (mauvais) élèves rien que sur les pertes en moins de deux ans !

Mise à jour de juin 2022 : TrombinoSCO n’est pas le vilain petit canard d’OpenAcadémie !

C’est pas parce que vous êtes trop peu nombreux à utiliser cette appli que l’on ne fait pas des efforts pour vous, au contraire ! Donc dans Trombi 3.2.0, vous retrouvez l’import de la base SIECLE sans dézippage préalable, l’amélioration du comportement réseau, un système pour vous rappeler de faire des sauvegardes, bref le meilleur d’OpenAcadémie déployé dans chaque produit, sans concession.

Mise à jour décembre 2021 : toujours un petit peu mieux

Revue générale du code pour sa qualité et sa stabilité, mais aussi des petits plus comme le nom ou le chemin de la photo qui se colle automatiquement dans le presse-papiers de Windows, le réseau facile en un seul bouton, le statut réseau dans l’onglet Assistance...

Mise à jour de l’été 2021 : enfin un peu de gestion des photos intégrée dans l’application

L’une des grosses limites de TrombinoSCO, c’était qu’il fallait mettre les photos exactement komilfo au bon endroit etc. Désormais l’application vous aide : dans différents écrans de l’application, vous pouvez cliquer sur "ajouter photo", et l’image que vous indiquerez sera automatiquement dupliquée sous le bon nom et dans le répertoire désigné. Cette fonctionnalité à elle seule méritait bien que l’on passe en version 3.0. Mais il y a aussi le repérage limpide de quelle forme de collection de photos est attendue, par exemple.

Autour de cela, des dizaines de microscopiques améliorations d’ergonomie et de sécurité, que vous ne devriez pas remarquer, justement c’est le but recherché, qu’on oublie tout ça.

Mise à jour de lissage technique en version 2.2 de mai 2020

Il n’y avait plus d’idées pour de nouvelles fonctionnalités dans TrombinoSCO... mais c’était pas une raison pour cesser de maintenir ce logiciel ! Les apports de la version 2.2 se concentrent donc sur l’infrastructure de l’application :

  • mise à jour et simplification de l’import de la base élèves SIECLE
  • simplification de l’import de la base des personnels GIGC
  • installation en réseau facile (bien que limitée avec le Runtime gratuit)
  • fonctionnalité de sauvegarde (de Trombi, pas des photos, pensez-y aussi !)
  • menu spécial maintenance pour les interventions de l’assistance utilisateurs
  • et un certain nombre de petites choses qui ne se remarqueront pas mais renforcent le confort de travail

La mise à jour notable en version 2.0 de mai 2019

Les derniers défis de programmation ont été aplanis par le stagiaire 2019 travaillant pour OpenAcadémie, M. Baaziz. On lui doit donc :

  • choix du format de la collection de photos : il y a désormais quatre manières possibles de nommer les centaines de fichiers .jpg, choisissez celle qui vous convient !
  • le lancement des impressions de cartes par groupes : plus de cartes gaspillées si la photo n’est pas présente, ces cartes-là seront sautées
  • on peut exclure des impressions par lots les redoublants, si l’on considère qu’ils devraient déjà avoir une carte
  • l’historique de l’impression des cartes fonctionne enfin : vous savez si une carte a déjà été imprimée pour cet élève, et quand

La mise à jour mineure en version 1.2 du 10 janvier 2018

  • l’élément déclencheur, c’est la mise à jour SIECLE en novembre, qui exigeait que l’on s’y adaptât
  • s’y trouvent intégrés un certain nombre de modifications notamment d’ergonomie, faites au fil de l’eau depuis juillet et dont je n’ai pas forcément pris note
  • il devenait important de vous offrir une routine de récupération des données de la version précédente ; on récupère donc la liste des personnels, et/ou la mise en forme des différentes cartes que vous auriez personnalisées
  • et sous le capot, plein d’optimisations de code que je commence à savoir faire

La mise à jour mineure en version 1.1 du 15 juillet 2017

Les changements importants de cette sous-version, depuis la publication de la première version fin avril :

  • gestion des code-barres : il est désormais possible d’intégrer un code-barres indiquant le numéro d’élève-établissement dans une carte de DP ou une carte de lycéen. Je ne sais pas encore à quoi cela va servir, mais ça sera peut-être extraordinaire
  • possibilité d’imprimer sur des planches d’autocollants, quand on n’a pas mis mille écus dans une imprimante à cartes. Cela servira aux établissements désargentés, mais aussi aux collègues souhaitant tester ce logiciel. Un bémol toutefois : c’est ahurissant, mais il semble bien que les fabricants de planches d’étiquettes ne proposent pas de modèle correspondant au format carte de crédit. Je suis tombé de ma chaise, et puis je me suis rattrapé en préparant que les impressions soient lancées sur des étiquettes un peu plus grandes (qu’il faudra replier, ou découper...)
  • de manière plus mineure, mais j’avais une demande en ce sens, on peut séparer l’impression des photos d’une classe entre les DP et les externes. C’est important pour les collègues fabricant des cartes annuelles de lycéen qui serviront aussi au contrôle d’accès à la DP (cela permet d’éviter le surcoût inutile du système d’accès pour les externes)

Concrètement comment l’utiliser ?

Téléchargez, dézippez. Dans SIECLE, allez pêcher l’extraction standard de la base élèves Elèves_complète.xls. Renseignez les informations sur l’établissement dans les paramètres, mettez-y le logo de l’établissement, et indiquez l’emplacement de vos photos des élèves.

1000 photos des élèves, je ne les ai pas/pas sous la bonne forme !

C’est sûr, ça donne le vertige. Pourtant, ça se fait. Si vous avez Alise, le système nommage des images est le même. Soit vous avez déjà fait ça, et il n’y a qu’à pointer sur les photos utilisées par le logiciel de contrôle d’accès, soit vous ne l’avez pas encore fait, mais vous saurez que votre boulot servira aussi à Alise.

Il y a d’autres logiciels qui utilisent des photos et qui pourraient être reliés, je n’ai pas exploré encore toutes les possibilités, mais vous ne manquerez pas d’en faire part à la communauté des utilisateurs.

J’ai récupéré l’essentiel des images à l’occasion des opérations de photos de classe. Les nouveaux arrivants dans l’établissement, eux, sont pris en photo dès qu’ils se présentent, et l’image est ajoutée manuellement, c’est relativement indolore : on regagne sur le temps de fabrication de la carte le temps passé à prendre la photo.

Désormais, dans mon établissement, on ne demande plus aucune photo aux familles : on a notre collection, elle est bien exploitée et toujours lisible et disponible. Un logiciel libre, le Générateur de photos d’identité, transforme un vieux notebook en studio de photos d’identité, ce sont les élèves qui font leur selfie avec !


Voir en ligne : OpenAcadémie vous offre TrombinoSCO

Messages

  • Bonjour

    Je réalise chaque année environ 700 badges avec photo avec imprimante thermique (accs self, locaux, carte étudiant...). On photographie tous les élves l’inscription et constitue une base de données photos en les renommant avec l’INE. Il a fallu faire des scripts pour renommer les photos directement exploitables par le logiciel de gestion AL__E. L’idéal serait que les photos, que l’on peut mettre dans Sicle, puissent tre extraite de Sicle pour les exploiter comme on le fait pour les coordonnées des parents, RIB... Demande renouvelée auprs du Ministre depuis 2 ans sans succs...

    • Alise utilise le numéro élve-établissement, et ils ont raison : l’INE suit l’élve, c’est moins bon en termes de "droit l’oubli numérique". Quand l’élve quitte l’établissement, ce fichier i12345.jpg devient inexploitable. Donc au final, pourquoi vous embter avec l’INE et ensuite scripter pour vous adapter Alise ?

      En tout cas, si vous avez la photo des élves dans ce logiciel de contrle d’accs et une imprimante badges, TrombinoSCO vous est offert : pour zéro effort, vos cartes sortiront en quelques clics, par lots ou l’unité. Et en prime vous aurez tous les trombinoscopes que vous pourrez imaginer.